Prévisionnel : budget prévisionnel et prévisionnel financier, modèle gratuit

PREVISIONNEL FINANCIER SOCIETE FACILE

Vous avez décidé de vous lancer dans la grande aventure de l’entreprenariat, et vous avez toujours entendu parler du prévisionnel ou du business plan sans trop savoir précisément ce qu’il en est, nous avons préparé ce dossier détaillé pour vous expliquer concrètement le prévisionnel financier ou budget prévisionnel et pourquoi l’établissement de ces tableaux financiers est primordial pour tout entrepreneur qui souhaite se lancer. Dans cet article nous allons vous dévoiler tous les contours du prévisionnel financier qui est également appelé prévisionnel comptable ou prévisionnel d’activité ou budget prévisionnel, toutes ces notions signifient exactement la même chose. Notre modèle de prévisionnel gratuit vous permettra de réaliser votre prévisionnel pas cher si vous en avez les compétences.

Besoin d'aide pour faire votre business plan ou votre prévisionnel ?

Faites appel à un expert pour vous accompagner dans la réalisation de votre projet.

Business plan PRO  ,  Délais rapides  ,  Tarifs attractifs

En savoir plus sur notre offre de business plan

Sommaire

Qu’est ce qu’un prévisionnel ou prévisionnel financier ?

Un prévisionnel ou prévisionnel financier ou budget prévisionnel regroupe des tableaux, des calculs de ratios, et éventuellement des graphiques, établis sur la base d’estimations chiffrées. Ils vont permettre au futur créateur ou repreneur d’entreprise, de se projeter et d’évaluer la viabilité financière d’une activité.

Le prévisionnel  est le plus souvent réalisé sur une période de 3 à 5 ans.

Il constitue la partie financière du business plan, qui comportera en plus une partie rédactionnelle

(Présentation du projet, étude de marché, stratégie de l’entreprise…)

Qu’est-ce qu’un budget prévisionnel ?

Il s’agit d’un document qui va reprendre toutes vos dépenses et vos recettes attendues sur une certaine période (mois, années à venir) dans un unique tableau financier. C’est donc une partie très importante du Business plan car elle concerne tous les éléments financiers de votre projet.

Le budget prévisionnel est un outil de pilotage financier qui vous permettra de voir où vous en êtes afin de prendre les décisions adaptées à votre entreprise. Il permet donc par conséquent de matérialiser les flux financiers et d’apprécier la viabilité de votre projet ou de tous ceux que vous mettriez en place à l’avenir. Cela étant, lors de l’élaboration de votre budget prévisionnel, il est judicieux de prendre en compte en premier les dépenses pour ensuite prévoir les recettes de votre entreprise ; Ses dépenses peuvent êtres :

  • Les impôts et les taxes (TVA, la contribution économique territoriale) ;
  • Les frais du personnel (les salaires, les commissions, les indemnités) ;
  • Les charges exceptionnelles (les dons, les pénalités, les rappels d’impôt) ;
  • Les frais de structure (eau, électricité, fourniture d’entretien, dépense de communication) ;
  • Les charges financières et les amortissements (les emprunts bancaires, les intérêts payés, les Agios).

Quant à vos recettes (ce qui rapportera de l’argent dans votre entreprise), on peut citer :

  • La vente de marchandises ;
  • La production stockée ;
  • Les subventions et les aides diverses ;
  • Les cotisations ;
  • Les prestations de services.

Un budget prévisionnel est par nature imprécis. il sera possible de constater une certaine évolution de celui-ci selon les éléments supplémentaires que vous aurez à votre disposition au fur et à mesure de l’avancement de votre projet. Votre budget prévisionnel devra tenir compte de l’environnement économique général ainsi que les réalités du ou des marchés dans lesquels vous aimeriez vous implanter.

Comment élaborer un bon budget prévisionnel ?

  • Faites un récapitulatif de vos charges  :

Établir vos différentes charges en premier sera une tâche très aisée pour vous à contrario de l’élaboration de vos recettes au cours de l’année. Ainsi donc, il est aussi conseillé d’éviter l’exhaustivité, c’est-à-dire de donner une image positive, idéaliste et parfaite de votre projet en sous évaluant vos charges pour redonner à votre budget prévisionnel un certain éclat. C’est une très grave erreur qui peut vous menez à votre chute, songez donc à rester pessimiste en prévoyant plus de charges.

  • Essayez d’estimer vos recettes potentielles :

Le plus difficile ici sera de planifier vos recettes. En effet, celles-ci dépendront de vos ventes de produits ou de vos prestations de services au cours de l’année. La méthode la plus recommandée et simple à effectuer pour vous consiste à se renseigner auprès de la concurrence. Vous pourriez aussi analyser les bilans de vos concurrents, les statistiques données par la presse spécialisée, les centres de gestion agréés, afin de vous faire votre opinion et d’estimer le chiffre d’affaires potentiel et les recettes que vous pourriez faire.

Avec toutes ses informations, le manager que vous êtes devra établir un calendrier de recettes mois après mois pour avoir une certaine idée du moment où votre chiffre d’affaire atteindra la totalité de vos charges annuelles (point mort) et de moduler aussi le développement de votre chiffre d’affaire lors des saisons.

  • Autres conseils :

Si vous vous rendez compte que votre chiffre d’affaire ne décolle pas comme vous l’aviez prédit, ne paniquez pas, optez plutôt pour une mesure de suspension ou de suppression de certains investissements. En effet, afin de mieux faire face aux imprévus désagréables, n’hésitez pas à élaborer plusieurs budgets prévisionnels, chacun prenant en compte les hypothèses spécifiques et les exigences des différents marchés observés.

Comment faire un budget prévisionnel cohérent ?

Pour Bâtir un budget prévisionnel cohérent vous devez fournir des explications sur vos données :

  • Mettre en avant votre réseau relationnel, cela montrera que vous avez gardé des contacts avec d’autres entrepreneurs afin de bénéficier de leurs conseils.
  • Mettre en avant Votre expérience passée dans ce domaine d’activité si vous en avez, ou une activité similaire. À défaut vous pourrez toujours compter sur certains de vos stages effectués ;
  • Obtenir des documents pour justifier vos chiffres (les devis obtenus, les prix pratiqués sur le marché) ;
  • Obtenir des informations relatives aux différents secteurs de votre activité et les chiffres des concurrents offrant un service similaire ;
  • Analyser et justifier les écarts dans le cas où les chiffres observés sur le marché sont différents de ceux que vous proposeriez.

5 conseils pour une présentation du prévisionnel

  • Restez en phase avec les objectifs principaux de votre entreprise :

Toujours garder en tête les différents axes de développement de l’entreprise dans l’élaboration de votre  prévisionnel, car il devra toujours avoir compatibilité entre vos prévisions budgétaires et les objectifs que vous vous serez fixé pour une stratégie globale plus efficace et plus solide ;

  • Assimilez les chiffres et les données de votre service :

Il sera bénéfique pour vous de maîtriser les chiffres passés de votre activité pour mieux appréhender l’évolution des chiffres à l’avenir ; mais aussi il vous faudra analyser les décalages entre les objectifs fixés, votre prévisionnel et les dépenses à venir ;

  • Ne faites pas abstraction du plan d’action :

Pour une plus grande efficacité de votre prévisionnel, il vous faudra bien établir un plan d’action car celui-ci vous permettra d’exposer au mieux les objectifs que vous vous êtes fixés, les moyens que vous déploreriez et les ressources que vous mettriez en place dans votre entreprise ;

  • Établissez un document récapitulatif à votre d’entreprise :

Votre prévisionnel sera rendu sous forme synthétique dans un document que vous proposerez à votre Direction, cinq ou six pages feront l’affaire et vous permettra de défendre au mieux votre projet. N’omettez pas d’inscrire dessus trois axes principaux : le prévisionnel et le plan d’action, le plan détaillé de l’année passée et l’argumentation des choix pour l’année à venir ;

  • Regroupez toute votre énergie pour la présentation orale :

Après avoir terminé haut la main les premières étapes sus cités, maintenant le plus dure sera de défendre votre projet lors de votre présentation à la Direction. Restez dans crainte, l’idéal serait de soigner votre présentation orale, entre autres de parler de façon à être très audible, d’être précis, claire et cohérent dans vos propos afin de demeurer crédible aux yeux de tous.

Les erreurs à éviter dans un prévisionnel

  • Ne pas tenir compte sérieusement du besoin en fonds de roulement :

Le Besoin en Fonds de Roulement est un indicateur essentiel pour tout créateur d’entreprise ; quand celui-ci est positif, vous devez des solutions à court terme pour le financer, faute de quoi, le besoin de liquidité pourrait mettre en péril la croissance de votre entreprise.

  • Présenter un prévisionnel en déficit :

Votre objectif étant de faire bonne impression aux yeux des fournisseurs et de votre banquier, il sera donc utile pour vous d’avoir un prévisionnel fiable, performant et rentable car personne ne prendra le risque d’investir ou de prêter à une entreprise qui prévoit de rester déficitaire sur une longue période. Vous devrez donc atteindre le point mort (c’est le moment où vous dégagez plus de recettes que de dépenses) dans les trois ans ;

  • Ne pas tenir compte de la fluctuation du prix des matières premières :

Si votre activité dépend principalement de certaines matières premières dont les prix sont fluctuants, à l’exemple de la viande pour un Food truck ou du chocolat pour une entreprise qui commercialise des gâteaux, votre prévisionnel doit, soit inclure le coût d’une couverture financière sur la fluctuation des prix, soit faire une analyse approfondie de l’impact financier d’un éventuel rebond ou baisse du cours des matières premières sur la prévision de la trésorerie de l’entreprise. Ceci permettra aux investisseurs et à votre banquier d’avoir une certaine visibilité de votre projet et de mesurer les risques qu’ils en courent en choisissant de financer votre projet ;

  • Ne pas fournir de justifications aux hypothèses choisies :

Il est primordial d’indiquer dans votre prévisionnel la source de vos différentes hypothèses financières afin de permettre à votre lecteur de pouvoir vérifier la pertinence des données ou de consulter un expert s’ils estiment que votre source est peu convaincante.

Pourquoi faire un prévisionnel financier ou budget prévisionnel?

En phase de création, de nombreuses raisons peuvent vous pousser à faire un prévisionnel :

  • Le premier destinataire du prévisionnel, c’est vous-même, vous voulez estimer la faisabilité de votre idée
  • Une fois que vous êtes lancé, vous avez besoin d’un tableau de bord comme boussole
  • Vous devez convaincre des investisseurs d’injecter de l’argent dans votre entreprise, il faut donc essayer de leur démontrer que leur investissement sera rentable
  • Vous voulez trouvez des associés pour vous accompagner et ainsi diminuer les risques
  • Vous souhaitez obtenir un financement auprès d’une banque
  • Votre entreprise n’a pas d’ancienneté et vous voulez convaincre un bailleur de vous faire confiance pour la location d’un local
  • Vous souhaitez obtenir des délais de paiements auprès de vos futurs fournisseurs ou convaincre un éventuel client de vous accorder un marché, n’ayant aucun historique, un prévisionnel chiffré pourra vous aider.

Combien coute un prévisionnel ?

Nous vous rappelons s’il y a encore besoin de le faire qu’un prévisionnel n’est pas un business plan et que c’est par confusion que beaucoup de personnes assimilent les deux.

Une fois cette clarification faite, vous comprenez donc qu’étant donné que le prévisionnel fait partie intégrante du business plan, il doit logiquement couter moins cher que celui-ci.

En règle générale, dans les cabinets comptables, le tarif du prévisionnel débutera aux alentours de 300 HT, pour les cabinets d’accompagnement à la création d’entreprise, ce sera à partir de 150€ HT.

Notez tout de même qu’un prévisionnel complet doit contenir un certain nombre de tableaux financiers (entre 8 et 12) et que l’établissement de ceux-ci nécessite un temps de travail conséquent et surtout des ajustements en collaboration avec le client.

Bien entendu si vous désirez un prévisionnel très complexe, avec par exemple de multiples prestations en grand nombre ou une très grande quantité de produits à vendre, et que l’établissement du prévisionnel nécessite une semaine de travail au comptable ou au consultant, n’espérez pas payer 100€, ou alors ne soyez pas très exigeant(e) sur la qualité du travail.

Prenez le temps de comparer le contenu des offres et ne vous focalisez pas sur les prix, c’est tout de même votre projet qui en dépend.

Pourquoi choisir un prestataire pour faire un prévisionnel ?

Faire un prévisionnel est un exercice qui nécessite compétences techniques et surtout expérience.

Si vous avez ces qualités, absolument rien ne vous empêche de réaliser vous-même ce travail.

Cependant, si vous souhaitez faire un prévisionnel, c’est que vous êtes en phase de création ou de reprise d’entreprise, c’est donc un engagement important.

En plus de vouloir être rassuré sur la viabilité de votre projet, vous voulez sans doute obtenir un financement.

Vous ne pouvez pas prendre le risque inutile de plomber votre projet pour quelques centaines d’euros, donc autant le confier à quelqu’un qui sait faire et dont c’est le métier.

Vous gagnerez du temps, et vous éviterez les déconvenues.

Quel prestataire choisir pour mon prévisionnel ?

Pour faire un prévisionnel financier, vous pouvez faire appel à un cabinet comptable, ou à un cabinet de conseil en création d’entreprises.

Internet regorge d’offres en la matière, même si toutes les offres ne se valent pas.

Entre ceux qui proposent des prévisionnels appelés pompeusement Business plan, et d’autres qui proposent de prévisionnels avec des tableaux financiers à la carte, vous allez devoir vous armer de patience pour faire votre choix.

Quoi qu’il en soit, prenez le temps de comparer les prix et les contenus, car même un cabinet comptable peut vous faire un travail bâclé.

Comment faire son prévisionnel en ligne ?

Pour faire votre prévisionnel en ligne, vous disposez de nombreuses options. L’option choisie dépendra surtout du niveau de précision et de de complexité de votre prévisionnel :

  • Faire son prévisionnel avec un logiciel en ligne

Il existe des logiciels sur internet qui vous permettent de faire des prévisionnels satisfaisant, on peut citer le site de la banque publique d’investissement (BPI) et celui de la chambre de commerce dénommé CCI BUILDER. Ces deux logiciels en ligne parmi les plus populaire nécessitent néanmoins que vous ayez effectué un travail préalable de recherche d’informations sur vos charges et vos recettes et que vous ayez la capacité de les structurer

  • Faire son prévisionnel sur Excel (généralement sur 3 ans)

De nombreux modèles de prévisionnel sur Excel sont disponibles gratuitement à télécharger sur internet. La grande majorité de ces modèles est plutôt sommaire et ne vous permettra pas de faire des prévisionnel très personnalisé surtout si vous souhaitez le présenter à un investisseur pour un financement, ils peuvent néanmoins vous donner un premier aperçu de votre prévisionnel et vous suffire si votre projet est vraiment très simple. Pour un prévisionnel sur Excel, établi généralement sur 3 ans, il vous faudra égalent disposer de compétences techniques.

  • Faire son prévisionnel avec un logiciel spécialisé

Plusieurs éditeurs proposent à la vente des logiciels spécialisé dans l’établissement de prévisionnel et plus généralement de business plan. On pourra citer des logiciels de renom, comme SAGE ou EBP

Ce qu’il faut retenir, c’est qu’il est tout à fait possible de réaliser son prévisionnel sois même, à condition d’en avoir les compétences techniques, dans le cas contraire, mieux vaut le confier à un professionnel.

Comment faire un prévisionnel de reprise d’une entreprise ?

La reprise d’entreprise est une opération complexe aux enjeux financiers significatifs pour l’entrepreneur ; certes elle est moins risquée pour certains entrepreneurs aguerris, mais pour d’autres, elle constitue un gros défi. Il n’en demeure pas moins qu’il faut s’y préparer convenablement. Pour y parvenir, il est donc indispensable pour vous de mettre sur pieds un Business plan solide et irréfutable après avoir dûment collecté et analysé la performance financière historique de l’entreprise que vous reprenez pour mettre en place votre prévisionnel financier sur les années à venir. Nous vous présentons quelques critères essentiels du prévisionnel de reprise d’entreprise.

 

La prise en compte des informations comptables existantes

Établir le Business plan de reprise d’entreprise nécessite automatiquement l’observation de la situation comptable actuelle dans l’entreprise racheté, mais également un plan de développement futur que vous prévoyez pour celle-ci.

Deux éventualités sont possibles :

  • La reprise se déroule lors d’une ouverture d’un nouvel exercice par conséquent vous reprenez les éléments des derniers exercices ;
  • La reprise se déroule en cours d’exercice, dans ce cas vous reprenez les éléments des derniers comptes annuels et ceux de la situation arrêtée en cours d’exercice.

De plus, peu importe à quel moment de l’année vous reprenez l’entreprise, le plus important c’est d’être en possession d’éléments des derniers comptes annuels comme on l’a si bien dit plus haut ; et ceci dans le but de mettre à nu l’état patrimonial et financier de l’entreprise et de présenter ensuite les budgets prévisionnels.

Enfin, si vous le jugez nécessaire, contactez un expert-comptable pour qu’il analyse votre Business plan.

 

Les investissements directement liés à la reprise de l’entreprise

Vous vous direz sans doute que reprendre une entreprise vous coûterait moins ou vous demanderait moins de financement, ce qui est faux car une reprise d’entreprise peut occasionner plusieurs nouveaux investissements à l’instar :

  • Des investissements visant à développer les capacités de production ;
  • Le réaménagement des locaux de la société ;

 

les conséquences du changement des responsables dans un prévisionnel

Pour toute organisation, le changement de la direction aura forcément des répercussions financières sur l’entreprise notamment la budgétisation de la rémunération chargée et de certains frais de l’entrée du nouveau dirigeant mais aussi de la non-budgétisation dans les exercices suivants de la rémunération et des frais professionnels du dirigeant sortant.

 

Vous devez tenir compte du financement nécessaire à la reprise

Votre budget prévisionnel devra tenir compte de certains points essentiels dû au montage financier qui vous allez retenir pour votre entreprise, il s’agit de :

  • Vous allez devoir prévoir de verser des dividendes aux nouveaux actionnaires, car ceux-ci ont emprunté pour l’acquisition et ils doivent rembourser cet argent
  • Vous devez intégrer dans votre prévisionnel, le remboursement d’emprunt auquel vous allez éventuellement souscrire en cas d’achat de fonds de commerce

 

Les frais prévisionnels occasionnés par une reprise d’entreprise

Une création ou une reprise d’entreprise occasionnera toujours des coûts à prévoir et à budgétiser dans votre prévisionnel. Dans le cas précis où nous sommes, on peut citer :

  • Frais de l’expert qui va évaluer l’entreprise racheté
  • Frais de rédaction du contrat de cession
  • Frais administratifs liés au changement de propriétaire

Prévisionnel du Micro-entrepreneur et autoentrepreneur ?

Il est important pour vous d’établir un prévisionnel quand on crée une auto-entreprise ou une micro-entreprise même si on ne recherche aucun financement. En effet, ce document vous permettra de vous poser les bonnes questions et de mesurer la rentabilité de votre projet. Par ailleurs, faire ce prévisionnel vous aidera à bien déterminé vos besoins de financement et toutes vos dépenses. Nous vous présenterons donc par la suite quelques raisons pour lesquelles vous devriez vous acquittez d’un prévisionnel avant de vous lancer dans cette aventure.

S’assurer que son idée est rentable

 Comme tout entreprise, une micro-entreprise ou une auto-entreprise supporte intégralement les dépenses liées à son fonctionnement. De plus, la rentabilité de votre projet se mesurera en faisant la différence entre le chiffre d’affaires prévisionnel et toutes les charges de l’entreprise (charges sociales, fournitures et matières premières, achats de marchandises, cotisations d’assurance, frais bancaires…etc.).

Estimer les recettes générées par l’entreprise

Pour faire une estimation des recettes de votre entreprise et par la même occasion de votre rémunération, il sera important pour vous d’établir un budget de trésorerie qui comportera le solde de trésorerie, la différence entre les encaissements et les décaissements de votre micro-entreprise ou auto-entreprise car tout par du principe que tout entrepreneur n’investira pas dans un projet qui ne lui rapporte pas de revenus.

S’assurer que vous avez choisi la forme juridique adapté

Un micro-entrepreneur (ou auto-entrepreneur) est un entrepreneur individuel bénéficiant d’un régime social et fiscal simplifié (sur option) ; mais très pénalisant pour l’entrepreneur. En effet, les modalités de calcul et d’imposition peuvent vous contraindre à payer plus d’impôts et de charges sociales non prévues dans votre prévisionnel à l’exemple des charges non déductibles et l’application d’un pourcentage pour certains de vos recettes brutes.

Obtenir un financement bancaire

Généralement, un micro-entrepreneur ne dispose pas d’assez de fonds pour son projet c’est pourquoi il aura recours à un financement extérieur à travers des investisseurs ou un banquier. Et ceux-ci n’investiraient pas sans un Business plan solide et pertinent. Par conséquent ce document reste et demeure indispensable pour un entrepreneur qui sollicite un crédit.

Comment préparer son budget prévisionnel ?

Avant de commencer à construire le prévisionnel financier, vous allez dans une première phase devoir faire des estimations qui vous serviront à établir les tableaux financiers par la suite.

D’un côté les entrées (les futurs financements et le chiffre d’affaire prévisionnel)

De l’autre les sorties (les futurs investissements et les différentes charges prévisionnelles)

Les immobilisations

Vous devez lister les investissements que vous allez faire pour mettre en place votre activité. Les immobilisations sont des biens en général d’une valeur supérieure à 500HT, qui ne sont pas destinés à être vendu, mais qui serviront à produire d’autres biens.

Cela pourrait être des immobilisations incorporelles, comme des logiciels, une caution pour votre local, ou des immobilisations corporelles, comme un véhicule, un matériel industriel.

Vous devrez précisément évaluer ces dépenses, leur date de mise en fonction et la date de paiement.

Les charges prévisionnelles

Les charges seront toutes les dépenses qui ne seront pas considérées comme des investissements.

Nous ne pouvons pas vous donner une liste précise, car la nature même des charges est directement lié à votre activité.

Voici tout de même des exemples de charges :

  • Les achats de marchandises, de matières premières qui vont constituer le stock de départ
  • Les achats de fournitures administratives,
  • Loyers et charges locatives,
  • Frais comptable
  • Les frais d’assurance
  • Les loyers des locaux
  • Les frais de télécommunications (internet, téléphone)
  • Les frais d’électricité des locaux
  • Les frais bancaires
  • Les salaires et les charges sociales (y compris ceux des dirigeants)
  • Les frais de mission et de déplacements
  • Les différentes taxes fiscales et locales (CFE, CVAE, taxe sur les véhicules de société)
  • La TVA

Les financements

Pour financer vos investissements prévisionnels vous aurez recours à plusieurs sources de financements

  • A la constitution de la société, les associés ou les actionnaires vont apporter des sommes qui constitueront le capital social (bien tenir compte de la fréquence de libération des fonds), ils pourront également faire des avances en compte courant
  • En cas de grosses dépenses d’investissement, vous allez peut-être faire appel à un prêt bancaire (vous devez demander à votre banque un tableau de remboursement du prêt, avec taux d’intérêt et durée) ou à une subvention d’investissement

Le chiffre d’affaires prévisionnel

L’estimation du chiffre d’affaire prévisionnel est une étape délicate et pas toujours objective. Vous devrez néanmoins veillez à ne pas trop surestimer celui-ci au risque de paraitre peu crédible. L’estimation de votre volume de chiffre d’affaires prévisionnel doit être cohérent par rapport à l’étude de marché que vous aurez effectué au préalable. Vous pouvez également vous inspirer de la concurrence déjà présente sur le marché, ou alors des promesses de contrat.

Veuillez également à ce que votre chiffre d’affaires soit en cohérence avec vos capacités de production, en effet, logiquement, vous ne pouvez pas vendre plus que ce que vous pouvez produire.

Le chiffre d’affaires prévisionnel sera composé des ventes de prestations de services et/ou des ventes de produits. Les montants sont considérés HT, sauf dans le cas ou vous êtes en franchise de base de TVA

Comment calculer le chiffre d’affaires dans le prévisionnel ?

Le chiffre d’affaires prévisionnel est une donnée primordiale du Business plan notamment une composante du compte de résultat prévisionnel servant de base au calcul de la capacité d’autofinancement d’une entreprise. Pour l’estimer, il faut avoir recours à deux critères :

  • Le chiffre d’affaires observé dans le secteur et celui des concurrents car il sera important pour vous de recenser des informations sur certaines entreprises qui partagent avec vous en commun la taille, la stratégie, la clientèle …etc. Mais aussi de collecter les informations économiques disponibles à l’exemple des comptes annuels publiés, des statistiques sectorielles ; tous ceci dans l’objectif de vous aider à obtenir des éléments factuels déjà existants ;
  • Une estimation des capacités de production de votre entreprise et du niveau de demande de votre clientèle établi grâce à votre étude de marché.

En effet, il existe plusieurs méthodes de calcul de celle-ci mais dans cet article nous vous proposerons deux principales méthodes en fonction des données récoltées pendant votre Phase d’étude.

La première qui dépend de la vente de produits ou de services se déroule comme suit :

  • Pour la vente de produits, le calcul du chiffre d’affaire sera : chiffre d’affaire prévisionnel = prix de vente unitaire HT × nombre de ventes prévues ; avec le prix de vente unitaire qui correspond en général au prix de panier moyen (lien avec le nombre de clients potentiels) et le nombre de ventes prévues qui provient de l’étude de marché ;
  • Pour la vente des services, le calcul du chiffre d’affaire sera établi à travers plusieurs méthodes notamment celle du forfait fixe, du calcul à l’heure, ou d’une combinaison des deux systèmes …etc.), tout dépendra de la stratégie marketing que vous adopterez pour votre projet.

Par la suite, vous observerez plusieurs scénarios (optimiste, réaliste et pessimiste), libre à vous d’établir les trois en même temps ou d’en choisir un seul et ceci en n’omettez pas de calculer pour chaque scénario les moyennes pondérées ou les moyennes arithmétiques des différents chiffres d’affaires prévisionnels obtenus.

La deuxième méthode quant à elle consiste également à calculer le coût de revient du produit ou service c’est-à-dire de déterminer toutes les dépenses liées à leur conception et d’y ajouter une marge ; ceci dans le but de s’assurer que le prix que vous allez fixer vous permettra d’obtenir de l’argent ou une plus-value. Cependant, si vous fixez votre prix de vente prévisionnel et votre chiffre d’affaires prévisionnel en majorant les charges de l’entreprise d’une marge, vous subirez de lourdes conséquences et des pertes qui vous seront irréversibles, par conséquent c’est une erreur à éviter.

Enfin, n’hésitez pas à vous rapprocher d’un expert-comptable ou un professionnel du business plan pour lui présenter votre travail et obtenir par la même occasion son avis critique et ces conseils.

Comment faire un prévisionnel ou budget prévisionnel ?

Un prévisionnel peut contenir une description sommaire de votre projet, du marché, et une présentation des fondateurs. Mais il est avant tout constitué de tableaux financiers et des calculs de ratios que nous allons détailler dans la section suivante :

Le Bilan prévisionnel dans le prévisionnel financier

Quand on parle de prévisionnel, en général celui-ci inclut d’office un bilan prévisionnel, à tel point que beaucoup de personnes font la confusion entre les deux.

Le bilan dans le prévisionnel décrit le patrimoine de l’entreprise à une date précise qui est la fin de l’exercice.

Généralement, on établira un bilan prévisionnel sur une période de 3 ou 5 ans. Il mettra en évidence à chaque fin d’exercice le résultat prévisionnel de la société.

Schématiquement le bilan prévisionnel est divisé en 2 parties, l’actif et le passif.

prévisionnel, bilan prévisionnel

A l’actif

nous avons trois grandes catégories les immobilisations, les créances clients et les stocks, la trésorerie :

- Immobilisations

Ce sont des investissements durables (en général d’une durée d’utilisation supérieur à 12 mois). Ils font l’objet d’un amortissement annuel.

Parmi les immobilisations dans le bilan prévisionnel, nous avons :

  • Les immobilisations corporelles (installations, matériel industriel, matériel informatique, etc.)
  • Les immobilisations incorporelles (fonds de commerce, logiciels, licences, etc.)
  • Les immobilisations financières (titres à long terme, caution, etc.)
- Les créances clients et stocks

Les créances clients et les stocks ne sont pas censés avoir une durée supérieure à un an, sauf dans des cas de non-paiement des clients ou des stocks invendus.

  • Les créances clients (avances faites aux clients, factures en attente d’encaissement)
  • Les stocks (marchandises, matières premières, produits finis)
- La trésorerie

Elle correspond aux liquidités de l’entreprise dans le prévisionnel

  • Les soldes des comptes bancaires et de la caisse.
  • Les valeurs mobilières de placement (VMP) : ce sont des placements de trésoreries qui peuvent être liquidés rapidement.

Au passif

on peut dénombrer 5 catégories :

- Les capitaux propres

Il est composé essentiellement des différents apports des associés ou des actionnaires et des résultats et réserves des années précédentes

- Les dettes financières

Ce sont les emprunts à long terme que l’entreprise devra rembourser sur plusieurs exercices, ces emprunts lui serviront à financer des immobilisations.

- Les dettes fournisseurs

Si vous fournisseurs vous accorde des délais de paiement, il peut arriver qu’en fin d’exercice certaines dettes de l’année en cours ne soient pas réglées, dans ce cas, elles apparaitront dans cette section.

- Les dettes fiscales et sociales

Il s’agit essentiellement des dettes vis-à-vis de l’administration fiscale, comme la TVA par exemple, et vis-à-vis des organismes sociaux concernant les charges sur les salaires et la rémunération des dirigeants.

- Les découverts bancaires

Ce sont des facilités de caisse accordé par les établissements financiers pour faire face à des besoins en financement à court terme.

Compte de résultat prévisionnel dans le prévisionnel financier

Tout comme le bilan prévisionnel, on ne peut pas parler de prévisionnel financier sans parler du compte de résultat prévisionnel. C’est un tableau primordial qui va regrouper d’une part les produits prévisionnels et d’autre part les charges prévisionnelles pour nous permettre de dégager le bénéfice ou la perte de l’exercice.

La formule simplifiée pour calculer le résultat est la suivante :

Tous les produits – toutes les charges = résultat avant impôts – impôts sur les sociétés = résultat net

prévisionnel, compte de résultat

Les produits :

Nous avons dans le compte de résultat prévisionnel 3 grandes catégories de produits :

Les produits d’exploitation

Il regroupe le chiffre d’affaires prévisionnel, et les autres produits (stocks…)

Les produits financiers

Ce sont les revenus tirés des placements financiers à court et à long terme

Les produits exceptionnels

Ce sont des rentrées qui ont vraiment un caractère exceptionnel (ex : la vente d’immobilisation)

Le charges :

Comme pour les produits, 3 grandes catégories de charges prévisionnelles :

Les charges d’exploitation

Ce sont les achats de marchandises, matières premières, les services extérieurs, les impôts, les amortissements….

Les charges financières

Ce sont surtout les intérêts des emprunts, et d’autres (ex, commission payée pour des encaissements par carte bancaire)

Les charges exceptionnelles

Elles sont rares, et ont un impact très faible sur le résultat de l’entreprise (ex : des pénalités fiscales, des créances irrecouvrables)

Prévisionnel : Faire son Plan de financement

Le plan de financement dans le prévisionnel financier est très important. Il est souvent inséré dans le résumé opérationnel, car il permet de voir d’un coup d’œil les besoins durables et les ressources durables dont l’entreprise devra disposer pour couvrir ses besoins. Le tableau de financement est appelé tableau emplois ressources.

Il faudra établir un plan de financement de départ pour mettre en évidence les besoins en investissement de votre entreprise (tous les types d’investissement devront être pris en compte, matériels et immatériels) et à l’opposé les ressources qui vous serviront à combler ses investissements (apport en capital, apport en compte courant, emprunts bancaires, subvention)

Si le tableau de financement initial n’est pas équilibré, vous allez devoir faire des ajustements, en réduisant peut être vos investissements ou en augmentant vos apports ou vos montants empruntés.

A ce plan de financement de départ, vous allez construire un autre tableau sur une durée de 3 à 5 ans, toujours sur le même principe. D’autres ressources telles que la capacité d’autofinancement pourront s’ajouter.

En savoir plus sur le plan de financement

prévisionnel, plan de financement

Budget prévisionnel : Le plan de trésorerie

Le budget de trésorerie souvent appelé le plan de trésorerie est un élément fondamental du prévisionnel. Il va vous permettre de suivre la trésorerie de votre activité mois par mois, et de pouvoir constater vos besoins et vos excédents de liquidité afin de procéder à des ajustements.

Pour établir un tableau de trésorerie, on ne va s’intéresser qu’aux décaissements et aux encaissements en tenant précisément compte des dates d’effectivité.

Les montants retenus seront considérés toutes charges comprises, car le remboursement des crédits de TVA et le paiement de la TVA à décaisser sont pris en compte dans le plan de trésorerie prévisionnelle.

Il est possible que vous n’ayez pas une bonne trésorerie les premiers mois ou la première année, surtout en phase de lancement de l’entreprise.

Vous pouvez également avoir une bonne trésorerie et malgré tout un résultat déficitaire due notamment à un financement que vous auriez obtenu pour faire face à vos dépenses de lancement.

Voici une liste non exhaustive des décaissements et encaissements à prendre en compte

Encaissements

  • Chiffre d’affaires prévisionnel TTC
  • Les apports de compte courant et en capital
  • Les emprunts
  • Les crédits d’impôts (IS, TVA.)
  • Les produits des cessions d’immobilisations
  • Les subventions

Décaissements

  • Les dettes fournisseurs TTC
  • Les remboursements d’apport en compte courant d’associés
  • Les remboursements d’emprunts
  • Le paiement d’impôts et différentes taxes
  • Les salaires et les charges sociales
  • Les dividendes versés

En savoir plus sur le tableau de trésorerie dans le budget prévisionnel

prévisionnel, budget de trésorerie

Prévisionnel : le Fonds de roulement

Le fonds de roulement net global (FRNG) dans le prévisionnel correspond à des ressources durables dont dispose une entreprise après avoir financé les immobilisations nécessaires à son fonctionnement par d’autres ressources du même type (tels que le capital et les dettes financières). Le fonds de roulement viendra participer au financement du besoin en fonds de roulement crée par l’activité de l’entreprise. Pour calculer le fonds de roulement dans le prévisionnel, deux formules possibles : (Ressources durables – Emplois stables) ou (Actif circulant + Trésorerie active) – (Passif circulant + Trésorerie passive)

Un fonds de roulement positif signifie que l’entreprise dispose d’une sécurité financière pour couvrir son BFR sans faire appel à d’autre source de financement

S’il est nul, ce n’est pas une situation catastrophique, sans être l’Ideal, pour financer son BFR, l’entreprise aura recours à des financements à court terme.

S’il est négatif, c’est une situation dangereuse, l’entreprise n’est pas capable de financer les investissements nécessaires à sa bonne marche, sa viabilité est compromise.

En savoir plus sur le fonds de roulement dans le budget prévisionnel

prévisionnel : Fonds de roulement

Prévisionnel : Calculer le Besoin en fonds de roulement

Le besoin en fonds de roulement dans le prévisionnel provient du décalage dans le temps entre les décaissements de l’entreprise pour payer ses fournisseurs et les encaissements provenant des clients à l’occasion de la vente de produits ou de services.

En effet, avant de vendre, il faut pouvoir acheter des marchandises ou fabriquer des produits et même les stocker. Par conséquent on devra prévoir et calculer un délai paiement fournisseur dans le prévisionnel et par opposition un délai encaissement client.

La formule de calcul du besoin en fonds de roulement est la suivante :

(Stocks moyens + l’encours moyen des créances clients) – l’encours moyen des dettes fournisseurs

En cas de besoin en fonds de roulement positif dans le prévisionnel, l’entreprise devra prévoir un financement tel qu’un découvert bancaire ou un crédit à court terme pour se financer, s’il est négatif, l’entreprise couvre entièrement ses besoins, c’est notamment le cas quand les encaissements clients sont au comptant et les délais de paiement des fournisseurs long. L’entreprise pourra se dégager une trésorerie.

En savoir plus sur le besoin en fonds de roulement dans le budget prévisionnel

Prévisionnel, Besoin en fonds de roulement

Budget prévisionnel : Le Seuil de rentabilité et point mort

Le seuil de rentabilité dans le prévisionnel ou budget prévisionnel nous renseigne sur le chiffre d’affaire que l’entreprise doit pouvoir générer afin de couvrir ses charges et ainsi devenir profitable. Pour exprimer ce seuil, on parle également de point mort, qui quant à lui correspond à la date à laquelle l’entreprise atteint le chiffre d’affaires considéré.

Pour calculer le seuil de rentabilité dans le prévisionnel, on va s’intéresser au charges fixes (qui ne dépendent pas du niveau de l’activité, par exemple le loyer), aux charges variables (qui sont directement liées à l’évolution de l’activité, exemple l’achat de matières premières) et au chiffre d’affaires.

On obtient la formule suivante : seuil de rentabilité = Charges fixes / taux de marge sur cout variable

Le taux de marge sur cout variable = (chiffre d’affaires – charges variables) / chiffre d’affaires

Plus tôt l’entreprise atteint son point mort, meilleure est sa situation, a contrario si le point mort est supérieur à 365 jours, elle est inévitablement en perte sur l’exercice en question

En savoir plus sur le seuil de rentabilité dans le budget prévisionnel

prévisionnel, Seuil de rentabilité

Capacité d'autofinancement dans le prévisionnel financier

La capacité d’autofinancement nous renseigne sur l’ensemble les ressources en liquidité de l’entreprise et s’obtient par la différence entre les produits encaissés et les charges décaissées.

L’objectif est de ne tenir compte que des éléments du compte de résultat qui représentent réellement une entrée ou une sortie de liquidité.

Les éléments tels que les investissements, les amortissements et les provisions ne rentrent donc pas en compte dans le calcul.

Si vous sollicitez un prêt auprès d’un établissement financier, celui-ci sera très attentif à votre capacité d’autofinancement.

En savoir plus sur le calcul de la capacité d’autofinancement dans le business plan

Budget prévisionnel : Estimer La TVA

L’établissement d’un tableau de TVA n’est pas indispensable dans un budget prévisionnel, cependant cette taxe qui est perçue par l’entreprise pour le compte de l’état et qui est supportée par le consommateur final doit tout de même être analysé de près. Les décaissements et encaissements de TVA ont notamment une incidence sur la trésorerie prévisionnelle.

Il existe plusieurs taux de TVA :

  • Le taux normal à 20%
  • Le taux réduit à 10% notamment pour les travaux à domicile
  • Le taux à 5,5% (ex, électricité)
  • Le taux à 2,2% (ex, les médicaments)

Selon le chiffre d’affaires et d’autres paramètres, l’entreprise sera soumise à des régimes différents de TVA (régime en franchise de base, régime simplifié et régime réel normal)

Pour déterminer la TVA à décaisser, la formule de calcul est : TVA collectée – TVA déductible.

En cas de résultat négatif, cela constitue un crédit de TVA pour l’entreprise qu’elle pourra se faire rembourser ou reporter sur une prochaine déclaration

En savoir plus sur la TVA dans le budget prévisionnel

Prévisionnel financier : Les Tableaux des amortissements

Dans la phase de démarrage, il y’a de grandes chances que vous deviez faire des investissements qui vous seront nécessaire pour la bonne marche de votre entreprise.

Vous auriez peut-être besoin d’acheter du matériel informatique, d’aménager des locaux, des logiciels. Ces dépenses qui ont un caractère durable peuvent être amorties selon des critères et selon des durées définies par l’administration fiscale. Les amortissements constatés auront un impact sur votre prévisionnel financier et viendront diminuer votre résultat de fin d’exercice.

Vous avez la possibilité d’établir des tableaux d’amortissements dans votre prévisionnel

En savoir plus sur le tableau des amortissements dans le budget prévisionnel

Prévisionnel : les Tableaux des investissements

Comme nous l’avons vu, les investissements sont appelés en comptabilité des immobilisations qui sont normalement destinés à être amorties. C’est toujours plus pertinent pour vous d’établir un tableau des investissements dans votre prévisionnel, celui-ci permettra à vos investisseurs de voir votre calendrier d’action et éventuellement les cessions d’immobilisations qui interviendront. Il permet aussi de constater tout simplement vos besoins en investissement

En savoir plus sur le tableau des investissements dans le budget prévisionnel

Budget prévisionnel : Prévoir Les salaires

La masse salariale représente une part très importante des charges dans un budget prévisionnel ou prévisionnel financier.

En effet pour développer une entreprise, vous serez sans doute amené à embaucher du personnel et vous devez donc impérativement en tenir compte dans vos calculs.

Toute la difficulté consistera à estimer correctement les salaires, pour cela vous avez une solution simple qui est de faire une moyenne des salaires proposés dans les offres d’emploi disponibles gratuitement sur les sites internet.

Ces salaires sont généralement affichés brut de charges. Pour estimer les charges sociales vous disposez d’un outil sur le site de l’URSSAF.

Vous devrez également tenir compte des différentes taxes liées au salaires (formation professionnelle, taxe d’apprentissage)

Si vous envisagez de faire appel à un prestataire extérieur (chasseur de tête, agence d’intérim) pour vous aider dans le recrutement de vos futurs salariés, vous devrez également budgétiser des frais de ces prestataires qui peuvent se chiffrer à 30% de la rémunération brute annuelle)

Exemple et modèle prévisionnel gratuit à télécharger : tableau prévisionnel à remplir

vous avez décidé de faire vous même votre prévisionnel parce que vous estimez en avoir les compétences, nous mettons à votre disposition gratuitement ce modèle de prévisionnel que vous pouvez télécharger.

Attention toutefois à vouloir absolument économiser sur ce poste de dépense, car, si vous faites un prévisionnel, c’est peut-être pour obtenir un financement ou convaincre des partenaires. Il serait peut-être plus judicieux si vous n’êtes pas certain de vos connaissances de confier ce travail à un professionnel.

Nous mettons à votre disposition gratuitement cet exemple de modèle de prévisionnel pour votre business plan. il suffit de rentrer vos données et les tableaux financiers sont générés automatiquement.

vous aurez des tableaux prévisionnels à remplir pour générer votre prévisionnel comptable sur 3 ans.

Prenez le temps de lire  l’article détaillé ci dessus qui vous aidera à élaborer votre dossier.

Ou trouver les informations pour remplir mon Exemple et modèle de budget prévisionnel gratuit ?

Pour faire votre budget prévisionnel, 

  • Vous pouvez trouver des renseignements pour choisir votre taux de TVA sur le site de l’administration fiscale
  • Pour choisir votre régime d’imposition sur les bénéfices, faites un tour à cette adresse
  • Plusieurs formes juridiques possibles, vous pouvez ici avoir une idée de laquelle choisir

Que contient notre exemple et modèle prévisionnel gratuit

Notre exemple de prévisionnel se présente sous la forme d’un tableur prévisionnel Excel à remplir et qui va générer des tableaux financiers.

Vous allez devoir estimer vos investissements prévisionnels car ils auront une influence notamment sur le budget de trésorerie prévisionnel.

Ensuite, vous devrez tenir compte de vos financements prévisionnels qui impacteront votre plan de financement, votre bilan prévisionnel et votre compte de résultat prévisionnel.

Enfin, vous allez remplir les charges et les produits prévisionnels qui auront une incidence sur pratiquement tous les tableaux financiers.

Notre exemple de modèle prévisionnel gratuit à télécharger contient les tableaux suivants :

  • Bilan prévisionnel gratuit

  • Compte de résultat prévisionnel gratuit

  • Plan de financement gratuit

  • Plan de trésorerie ou budget de trésorerie prévisionnelle gratuit

  • Calcul automatique capacité d’autofinancement

  • Calcul automatique seuil de rentabilité 

  • Calcul automatique du besoin en fonds de roulement

Téléchargement exemple et modèle de budget prévisionnel gratuit

En cliquant sur ce bouton, vous pourrez immédiatement télécharger le modèle de prévisionnel.

Besoin d'aide pour faire votre business plan ou votre prévisionnel ?

Faites appel à un expert pour vous accompagner dans la réalisation de votre projet.

Business plan PRO  ,  Délais rapides  ,  Tarifs attractifs

En savoir plus sur notre offre

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp
Partager sur google

Inscrivez-vous à notre newsletter

autres articles qui pourraient vous intéresser

Laisser un commentaire

Besoin d'aide pour faire votre business plan ou votre prévisionnel ?

Faites appel à un expert pour vous accompagner dans la réalisation de votre projet.

Business plan PRO  ,  Délais rapides  ,  Tarifs attractifs

En savoir plus sur notre offre